Kerosene expansionne ses activités sur la Rive-Nord

Tout en restant très actifs dans le Grand Montréal, avec près de 200 recrutements annuels de ressources en comptabilité et finance, nous sommes fiers d’annoncer l’ouverture de notre premier bureau satellite, à Boisbriand. L’ouverture de ce bureau satellite vise un rapprochement avec les communautés pour mieux s’adapter à la réalité de l’étalement urbain, ainsi qu’à la forte croissance économique et démographique des banlieues.

Se positionner dans le domaine du recrutement responsable, notre fierté

Bien au-delà d’un simple recrutement de candidat, nos méthodes de travail priorisent le recrutement responsable. Nous souhaitons mettre de l’avant l’humain qui se cache derrière chaque candidat tout en respectant impérativement ses ambitions autant personnelles et professionnelles.

En effet, comme pour les questions reliées à l’environnement, la génération montante cherche une qualité de vie durable, dont l’aspect monétaire n’est qu’une variable parmi tant d’autres. C’est pourquoi nous présentons objectivement à notre bassin de candidats les avantages et alternatives d’investir dans leur carrière, dans les grands centres urbains, tel que Montréal et ses banlieues, dont la Rive-Nord. Dans cette vision, nous travaillons en tant que partenaire de confiance avec les entreprises en valorisant les possibilités de carrière, quelle que soit la localisation recherchée par leurs employés.

Quelques statistiques qui en disent long sur la réalité économique spécifique à la Rive-Nord de Montréal.

Selon les études de la STM et la Firme Zins Beauchesne et Associés, présentées au Forum Mobilité d’avril 2018 :

• Les coûts de la congestion seront en croissance de 175 %, de 2008 à 2021;
• Pour Laval et la Couronne Nord, la perte annuelle d’heures sur les routes sera de 50 millions, selon les données courantes projetées en 2021;
• Et le coût de cette congestion atteindra 1,5 milliard $, cette année-là;
• 88 % des entreprises sondées dénotent, par ailleurs, des retards fréquents de leurs employés, dus à la congestion des transports;
• 71 % des entreprises estiment que cette congestion a un impact de 10% et plus, sur leur chiffre d’affaires.
Plusieurs initiatives sont à l’étude pour améliorer les transports en commun et offrir d’autres alternatives, aux personnes vivant en banlieue, et qui travaillent sur l’Île de Montréal. Comme celles-ci prendront des années à être implantées, entreprises et candidats sont invités à réagir pour contrer l’improductivité reliée à ce phénomène.

Alternative du travail en banlieue : une solution à envisager

Avec les nouvelles technologies, particulièrement pour les fonctions comptables et financières, il est maintenant tout à fait possible pour les entreprises d’offrir à leurs employés un environnement de travail ‘à des minutes’ de leur domicile, par opposition aux heures de transport perdues dans les déplacements vers le Centre-ville. On peut compter facilement de 20 à 25% de gain de productivité – immédiat, pour les ressources qui feront ce choix – sans compter leur contribution directe à la réduction de l’empreinte environnementale.

L’alternative du travail en banlieue, c’est donc un ‘pensez-y-bien’, ce que nous supportons, notamment par ce positionnement unique de recruteur responsable et l’ouverture de ce bureau satellite de Boisbriand.

Contactez-nous pour rencontrer l'un de nos conseillers en recrutement

Nous joindre